Le Monde me cite ;)

Via le blog de Baptiste Coulmont, j’avais participé à la discussion sur la lettre de démission de X. Dunezat.


J’avais laissé un long commentaire, dont voici un extrait :

c’est dommage que les gens motivés démissionnent. (…) Plus généralement, (…) il faut des gens pour jouer la mouche du coche et réformer le système de l’intérieur.

Et voilà qu’ un article du Monde revient sur l’affaire, en citant notamment le passage suivant de la passionnante discussion en commentaires :

“C’est dommage que les gens démissionnent. Il faut des gens pour réformer le système de l’intérieur”, nuance un autre blogueur.

Je vous l’accorde, c’est pas grand chose,si cela se trouve, ce n’est peut-être même pas vraiment moi qui suis cité et de toutes façons, je ne suis pas le seul à avoir réagi de cette façon, mais dans tous les cas c’est bon pour l’ego qui, comme vous le savez, est la partie la plus sensible et développée du blogueur ;) :D.

Popularity: 32% [?]

0 votes pour ce billet

4 commentaires à “Le Monde me cite ;)”

  1. Baptiste a dit:

    Grande satisfaction de l’égo de mon côté aussi !
    D’ailleurs, suite à l’article, la discussion a repris… je ne promets à personne de se retrouver cité dans “Le Monde” une nouvelle fois, mais les commentaires sont toujours ouverts.

    TR : En tous cas, c’est vraiment super que le débat soit arrivé jusque dans les pages du Monde, et c’est grâce à vous, merci !

  2. vincent fleury a dit:

    moi j’ai été cité dans VOGUE c’est plus glamour

    vf

    TR : Effectivement, ça en “jette” comme on dit. C’était pour l’un de vos livres ?

  3. vf a dit:

    en fait ce magazine, tenez vous bien a ou avait une rubrique scientifique, oui oui, et très sérieuse et bien faite. Ils (elles plutôt) en étaient très fières.
    C’était pour mon premier livre. j’ai pas du poser en boxer short
    Bien à vous

    vf

  4. Baptiste a dit:

    Le Monde cite… mais Le Monde n’apprécie pas les citations…

    http://www.lemonde.fr/web/article/0,[email protected],36-971940,0.html

    Voici ce qu’écrit la médiatrice : “Cet article était le fruit d’une série de maladresses. Voulant faire un portrait de l’auteur du brûlot, Catherine Rollot a bel et bien enquêté pour s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’un plaisantin. Hélas !, souhaitant élargir le champ, elle a buté sur la pusillanimité des témoins. Le journal s’est finalement contenté de raconter simplement, à plat, l’”histoire sur le Net”, sans citer l’université en cause pour éviter une prise à partie. Placé dans les pages “Médias”, l’article aurait sans doute été mieux compris. Dans les pages “France”, il passait pour une charge d’autant plus lourde qu’elle semblait générale et ne donnait la parole qu’aux accusateurs.”

    Le témoin pusillanime appréciera ?

    Pfff… Vraiment petits bras. Il ne manque plus que la lecon sur le mode “sur le net on trouve n’importe quoi”, alors que s’ils nous avaient demande notre avis, on aurait pu leur dire que leur tableau de la charge d’enseignement dans les universites ne leur faisait pas honneur.

Laisser un commentaire